Stoa d’Attale

Au bout du parc de l’agora se dresse un imposant bâtiment entièrement rénové et réaffecté. Il s’agit de la Stoa d’Attale, cadeau de Attale II, roi de Pergame. Il a été entièrement reconstruit reconstruit en 1956, financé par les dons de l’homme d’affaire et philanthrope américain John Davison Rockefeller Junior, et accueil aujourd’hui un mini musée de l’agora.

07 - 08

07 - 09

Lire la suite

L’Héphaïstéion et ancienne agora

Comme nous n’avions rien préparé pour ce voyage, nous consultons quotidiennement internet pour repérer les lieux touristiques. C’est ainsi que, par le biais de Tripadvisor, nous avons pris connaissance de l’existence de l’Héphaïstéion. Sa visite est conseillée car il a la particularité d’être entier. Il n’a cependant plus son toit d’origine, je pense qu’il a été reconstruit au VIIe siècle quand le bâtiment a été converti en église chrétienne.

Ce temple est dédié à Héphaïstos, dieu de la métallurgie, et Athéna Erganè, la déesse de la poterie et de l’artisanat. C’est pour cela qu’il se trouve prêt de l’agora, on pouvait trouver toute sorte d’artisan autour du temple.

07 - 01

On le voit très bien depuis l’acropole. De la haut, son aspect intact nous a conforté dans l’idée d’aller le visiter.

07 - 02

Lire la suite

Le Parthénon

BUILDING_PARTHENON Le Parthénon
Le Parthénon est l’une des merveilles du monde du jeu Civilization V
« La Terre porte avec fierté le Parthénon comme sa plus belle parure ».
– Ralph Waldo Emerson

Construit entre 447 et 438 av J.-C., ce temple dédié à la déesse Athéna surpasse en volume le temple de Zeus d’Olympie. Il occupe 70 sur 30 mètres environ de surface au sol. Les 46 colonnes de marbres qui l’entoure se dressent sur plus de 10m. A l’intérieur, comme pour le temple de Zeus, le sculpteur Phidias a réalisé une statue chryséléphantine d’Athéna de 12m de haut. Mais tout cela n’est pas réellement dédié au culte. Il s’agit avant tout du coffre fort de la ville et la statue en est l’économie. Elle est ainsi faite de 1150 kg d’or ! Elle sera elle aussi transportée à Constantinople où elle disparaîtra vraisemblablement dans un incendie.

06 - 01

Le Parthénon est aujourd’hui en constante rénovation. Les sculptures de ses façades -que l’on voit ici remplacées par de simple plaque de marbre- sont exposées au musée de l’acropole. Elle sont disposées de la même façon qu’elle l’était sur l’édifice. Le musée est en effet construit à l’image du Parthénon qu’il pourrait contenir.

06 - 02

Lire la suite

Athènes

Voila, après un petit moment de silence et une réinstallation du PC, me revoilà pour vous conter la suite de notre voyage en Grèce.

Donc, après avoir visité le temple de Poséidon, nous rentrons sur Athènes, en plein centre ville. La route nous a paru bien longue, surtout une fois en ville. Cette dernière est vraiment immense, et ce n’est jamais agréable de conduire dans une grande ville. Nous arrivons enfin à l’hôtel, juste à côté du commissariat. Il y a des flics partout. J’évite des les écraser et gare la voiture devant l’hôtel entre deux voiture de patrouille. Mais il n’y a pas de voiturier qui viens à notre rencontre, alors pendant que je vais faire le check-in je donne les clefs à Jérémie. Une fois tout réglé et que nous nous apprêtions à montrer à la chambre, Jérémie nous rejoins. Il est un peu en colère à cause d’une « espèce d’alcoolique » qui la saoulé quand il voulait reprendre la voiture. Plus tard, nous apprendrons que ce vieux monsieur sale était le voiturier …
Bon la chambre c’est pareil, ce n’est vraiment pas exceptionnel. Seule la salle de bain avec baignoire est sympa. Mais la vue sur une coure technique pleine de tuyau n’est pas vraiment géniale :p.
Ben vu le quartier pourri, la gueule de la chambre, de la vue, du personnel, on n’est pas vraiment tombé sur un super hôtel :/ et comme par hasard c’est un des rare où on a loué deux nuits. Pas grave, je dors avec mes boules Quies, je ne serais donc pas déranger par tous les bruits de l’hôtel que le jour énorme sous la porte d’entrée laisse passer.

Une nouvelle journée commence et promet d’être bien remplie, alors nous nous précipitons sur le petit déjeuné avec appétit.
Mais on va vite déchanter, le choix est relativement maigre, pas très frais et le jus d’orange est ignoble. Mais il y a encore plus ignoble, le chocolat chaud de Jo. Je pense qu’il a confondu avec la chicoré. De la chicoré bon marché avec du lait chaud c’est dégueulasse :p.

Nous voilà parti dans les rues d’Athènes. Nous avons trois petits kilomètres à remonter en direction de l’acropole. Sur le chemin, nous croisons un marché couvert et décidons d’y faire un tour. Le choix de poisson est impressionnant ! Enfin l’image que l’on se faisait de la nourriture dans un pays avec tant de proximité avec la mer. C’est vrai, jusqu’à maintenant on n’a pas vraiment eu l’impression, dans les restaurants, qu’ils mangeaient beaucoup de poisson. D’ailleurs leurs plats les plus typiques ne sont pas du tout à base de fruit de mer. Ceci dit, ils aiment bien le poulpe et ça se voit.

Plus nous approchons de l’acropole, plus nous croisons de site archéologique. Ils sont tous payants. Alors nous achetons un billet qui comprend tous les sites et on a bien fait ! Faites de même si vous ne voulez pas de surprises. Ils ont eu la bonne idée de tout diviser et de tout faire payer … Chaque site à son petit guichet et même sur l’acropole vous pouvez en avoir plusieurs …

05 - 01

05 - 02

Lire la suite

Temple de Poséidon de Sounion

On s’est dit qu’il était dommage de passer la journée que sur la route et de ne pas voir de vieux cailloux. Alors nous décidons de pousser jusqu’à Sounion pour voir le temple de Poséidon. On ne sait pas si nous arriverons avant la fermeture du parc, mais de toute façon nous n’avons rien d’autre à faire. Ce n’est pas ce soir que nous allons visiter Athènes. Alors autant y aller, nous verrons bien. Le GPS nous fait tracer tout droit dans la montagne. Cela doit sans doute nous faire perdre du temps, mais l’avantage c’est qu’on est tout seul et on s’amuse bien sur cette petite route.

Nous voila arrivés. Nous apercevons le temple au bord de la falaise. On gare vite la voiture à la grecque et nous nous présentons à l’entrée. Ça ferme dans 20 min. Ouf on est arrivé à temps. Merde on n’a pas d’argent !  Et hop demi-tour, on court jusqu’à la voiture pour puiser dans le liquide caché dans les valises. Bon on y est arrivé ! On n’a pas beaucoup de temps mais de toute façon il n’y a pas grand chose à voir, pas besoin de 3h. Et à cette heure-ci c’est juste magnifique !

04 - 08

04 - 07

C’est un fort qui a été construit ici, sur la cap de Sounion. Surplombant la mer il permettait de défendre l’Attique. On y construisit alors un sanctuaire en l’honneur d’Athena et de Poséidon. Qui mieux que la déesse de la guerre et le dieu de la mer pouvait défendre une côte.

Lire la suite

Basilique Saint-André

Mercredi 24 Septembre, nous devons rentrer sur Athènes. Pour quitter Olympie il nous faut éviter la région montagneuse. Nous allons donc longer la côte Nord. Je pointe donc une ville au pif sur le GPS pour qu’il nous fasse faire une boucle. Le loueur de voiture nous avait indiqué que la route était en travaux. Nous tentons donc de longer la côte au maximum pour éviter cette route. Alors que nous arrivons prêt du point intermédiaire enregistré dans le GPS nous décidons de faire une pause en bord de mer. C’est donc par un hasard des plus absolue que nous nous arrêtons à Patras. Le parking n’est pas franchement magnifique alors nous décidons de marcher un peu.

03 - 0303 - 01

On aperçoit les côtes de la Grèce centrale

03 - 02

Alors que nous marchions nous avons aperçut une grande église derrière les arbres. Nous décidons d’aller voir. C’est ainsi que, par le plus grand des hasards, nous n’avions jamais prévu de venir ici, nous tombons sur l’imposante basilique du Saint apôtre André le protoclète. La plus grande du pays avec un dôme culminant à 50m.

03 - 10

Lire la suite

Temple de Zeus

building_statue_zeus Statue de Zeus
La Statue de Zeus est l’une des merveilles du monde du jeu Civilization V
« Lorsque le fils de Chronos s’exprima et acquiesça, le front sombre, la chevelure consacrée et immortelle du grand dieu se balança sur son crâne divin, et toute l’Olympe fut secouée. »
– L’Iliade

Comme je disais donc, Olympie est avant tout un sanctuaire religieux. En son centre ce dressait donc naturellement un temple dorique. Mais il n’est pas pour n’importe quel dieu. Le temple est érigé à la gloire de Zeus. Père de tous les dieux et de tous les hommes, dieu du ciel et maître du temps, Zeus, en terrassant les titans, est le fondateur de l’Olympe.

Il lui fallait donc un temple à son image. Sur 64 m de long et 27 m de large, ses 34 colonnes portaient un toit à 20 m du sol. Et si l’architecte Libon d’Elis l’avait conçut d’une telle envergure, c’était sans doute pour qu’il accueil une statue colossale.

C’est le sculpteur Phidias qui réalisera, dans son atelier construit tout proche du temple, la statue chryséléphantine de Zeus peut avant 436 av. J.-C.. Assis sur son trône, couronné d’un rameau d’olivier, la statue d’ivoire portait en sa main droite une représentation en or de Niké, déesse de la victoire, et empoignait de sa main gauche un sceptre en or surmonté d’un aigle.

Cette réalisation de 12 m de haut deviendra vite la 3ème des sept merveilles du monde antique.

La statue fût par la suite transportée à Constantinople. C’est malheureusement ici, en 475 ap. J.-C., qu’elle sera totalement détruite dans un incendie. De son image ne restera qu’une gravure sur une pièce de monnaie. Le temple lui, s’effondrera à la suite de plusieurs tremblements de terre entre 522 et 551 ap. J.-C..

02 - 06

Lire la suite

Olympie

On quitte la capitale Libyenne pour se rendre maintenant à l’Ouest du Péloponnèse, tout en faisant une boucle par le Sud pour éviter les routes de montagne. Nous avons réservés un hôtel, le Bacchus, à Archaia Pisa, tout proche du site archéologique. On est plutôt bien tombé, l’hôtel est super sympa et le restaurant affiche sa renommé au Guide du routard et TripAdvisor.

01 - 01

Mais nous ne sommes pas là pour ça, nous nous rendons directement sur le site de l’ancien Olympie.

Je pensait vraiment que le site n’avais plus aucun intérêt, que nous n’y verrions plus rien. D’ailleurs on ne nous a pas vraiment conseillé d’y aller. Mais nous avons été très agréablement surpris ! Alors oui, il n’y a plus grand chose de debout, c’est sûr, mais cependant il y a beaucoup à voir. Les fouilles ont mises à jours les principaux bâtiments de ce qui fût le tout premier village olympique de l’histoire. Ou presque, car il ne s’agissait pas d’un village, mais bien d’un sanctuaire religieux dédié à Zeus. Cependant, le site va accueillir quelques 40.000 personnes dès les premiers jeux à partir de 776 av. J.-C. puis, déjà, tous les quatre ans. Mais en en 393 ap. J.-C., l’empereur romain Théodose interdit le culte païens ce qui mettra fin aux jeux. Le site va alors petit à petit périr jusqu’à être totalement détruit par, semble t’il, un tremblement de terre voir un tsunami suivant les avis.

Ce n’est qu’en 1894 que le Français Pierre Freddy de Coubertin, Baron de Coubertin, va faire renaître les Jeux olympiques en créant le CIO. Deux ans plus tard, les premiers Jeux olympiques modernes sont inaugurés à Athènes.

Plan du site

1125px-Plan_Olympia_sanctuary-fr.svg

Lire la suite

La fin des cailloux

Et voila c’est fini les vacances au pays du Caillou. Nous voilà revenu en France pour profiter de ce merveilleux temps. Et je dois dire que je me suis bien gelé aujourd’hui. On a peut être pas toujours eu un temps proche de la canicule, mais il est clair qu’il faisait bien plus chaud qu’ici.

Au final voici un peu près le trajet que nous avons effectué sur le continent. Soit 950 km au compteur.

(On ne s’est pas arrêté à Lechaina, c’est juste pour que Google Maps montre la route que nous avons pris à l’Ouest)

Et j’ai mis à jour ma carte de voyage :

https://www.google.com/maps/d/edit?mid=zIbVeGHHjDcY.kBkw2aW15ehg

Il me reste donc à partager tout ce que je n’ai pas eu le temps d’écrire durant le voyage et les vidéos.

@ Bientôt donc

Les Cyclades

Ouf, j’ai enfin récupéré mon téléphone. Si j’ai le malheur de le laisser se décharger, je passe deux jours avant qu’il comprenne que je l’ai rechargé.
Bref, hier nous avons débarqués relativement tard à Naxos. J’aperçois l’hôtel que nous avions réservés pendant la traversée. Il est en haut de la colline. C’est partie pour l’escalade avec les valises. Nous traversons un magnifique petit village avec un labyrinthe de ruelle. Une fois en haut, la dame nous regarde elle aussi avec des yeux de merlan frit.
« C’est vous qui avez réservé il y a 3 heures ? »
Et merde ça recommence.
« oui, c’était trop tard ? »
« oui, je n’ai plus de chambre »
😦
Heureusement elle nous avait du coup réservé une chambre dans un autre hôtel qui se trouve juste à côté. On n’est pas monté pour rien. En plus la chambre est super.
On a juste le temps d’aller en ville pour manger une Gyros Pita (le vrai Kebab grecque) bien sympa. C’est vrai que c’est super bon. À peine assis sous la tonnelle une grosse averse inonde les ruelles. Alors que les enfants joue dans les flaques, les serveurs semblaient tout paniqués en voyant l’eau passer sous les tables. Ils n’ont pas l’air d’avoir l’habitude.
Aujourd’hui nous sommes directement retournés au port de Naxos pour booker notre bateau. Cette fois c’est l’inverse, le bateau part à 12h40. Mais il est déjà tard, hier on s’est mis bien dans un bar à ambiance, du coup ce matin c’était pas facile. En plus on a pris notre temps au petit dej en discutant avec des Canadiens. Il est donc déjà 11h30.
On demande donc le bateau suivant, 13h20… Ok, on ne gagne pas grand chose… Tant pis on a pas le choix. On paye donc trois billets. Ce n’est qu’après nous les avoir remis que le vendeur nous indique que la traversée prendra 6h !!! On a mis 3 h pour La Pirée>Naxos mais pour Naxos>Santorini on va mettre 6h ! Il nous a vendu une barque le gars ou quoi ?
Bon ben tant pis, au moins on n’aura pas payé cher (15€/pers). Bon du coup on a juste un peu plus d’une heure pour visiter Naxos. Direction la porte antique. Je ne sais pas ce que c’est, je ferais des recherches quand on sera en Crète. Par contre il fait toujours aussi moche.
Plus qu’à attendre l’Aqua Spirit, notre bateau. À bord je demande si il fait des arrêts ou si il est direct. Le gars me dit « oui, oui »
Je répète, « il est direct ? »
« oui, oui »
Puis je retourne m’asseoir. Il revient alors me voir « euh non, il passe par d’autres îles avant ». Je ne sais pas trop ce qu’il n’avait pas compris dans ma question du coup. Un peu plus on serait descendu à IOS (pas le système d’exploitation). « On arrive à Santorini à 19h20 ». Ah bah c’est bien ça, on avait du mal à y croire au début, mais on va bien mettre 6h ! En plus cette fois il n’y a pas de wifi.
C’est plutôt chouette la traversée, on voit constamment une île, on n’est jamais en pleine mer. Mais malgré ça, c’est très agité, mieux vaut ne pas avoir le mal de mer. C’est même très dur de tenir debout parfois 😛 (je publierais une vidéo rigolote une fois en France).
Nous voilà enfin arrivés à Santorini. Nous débarquons sur un petit port au pied des falaises. Il n’y a rien d’autres que des loueurs avant une longue route qui serpente jusqu’au sommet. On n’a pas le choix, il n’y a qu’un truc d’ouvert pour prendre un hôtel. On book donc au Holiday Beach (qui n’est pas du tout au bord d’une plage mais par contre il y a une piscine) et le type nous emmène (ainsi que tous les autres touristes du bateau) en minibus. Ouf, notre chambre est super sympa. Enfin la chambre en elle même non, mais on a une grande terrasse avec accès à la piscine.
image

image

Et on va vite avoir un squatteur.
image

Demain on book un bateau pour Heraklion pour Lundi et on loue une voiture pour la journée.

À demain !