Cordoue

Petit retour quand même sur mes dernières vacances en Andalousie. Ce n’était pas le bout du monde, mais ça vaut vraiment le coup. Avec les potes, nous avions initialement prévu un petit road-trip puis une semaine de farniente dans une villa. Mais finalement, plutôt que de rouler pendant 16h pour arriver au sud de l’Espagne, nous avons décidé de prendre l’avion et de louer la villa deux semaines. De fait, toutes nos visites ont été faites avec un aller retour dans la journée. Du coup, nous n’avons pas visités toutes les villes que nous voulions. On s’en est gardé un peu pour la prochaine fois. Oui, la région est vraiment sympa, il y aura donc une prochaine fois ;).

Vous avez pu suivre ces vacances via mon compte Instagram, mais revenons quand même sur ces lieux magnifiques en photo. Notre première visite fut la ville de Cordoue (ou Cordoba).

La ville garde beaucoup de souvenir de son passé culturel riche. A l’image de la Mosquée-cathédrale de Cordoue. Sur le lieu d’un temple Romain au dieu Janus, les Wisigoths construisent une église en 584. Elle devient progressivement une mosquée au cours du IXe siècle sous occupation Musulmane. Elle redevient une église après la Reconquista au XIIIe siècle. Puis une cathédrale tout en conservant une grande partie de l’architecture de la mosquée. Ce qui lui donne aujourd’hui cette originalité et sa grandeur.

P1110530

 

On retrouve également quelques édifices Romains dans la ville.

Et également, comme dans toutes les villes de la région j’ai envie de dire, un Alcázar (palais fortifié musulman généralement conservé et réinvesti après la Reconquista).

Cependant, nous n’avons jamais réussi à trouver comment rentrer dedans. Pourtant on a fait tout le tour. L’entrée était peut être par le musée. Je ne sais pas. Mais comme il était tard, ça avait l’air de fermer de toute façon. Mais au moins … on a fait le tour ;).

 

Château de Chenonceau

Aaaaah ! Ça fait plaisir de vous retrouver enfin. J’ai eu quelques petits problèmes de PC en migrant sous Windows 10. Du coup j’avais perdu accès à TOUTES mes photos. Heureusement que j’avais compris ce qui se passait sinon cela aurait été la panique totale. Donc là c’est bon, j’ai tout récupéré et je me suis acheté un serveur NAS pour que ça ne se reproduise plus. J’ai également retrouvé ma petite suite Adobe sans laquelle je ne peux pas faire grand chose. Donc je vais pouvoir me remettre au montage vidéo. J’ai des tonnes de rush sur tous mes voyages. Du coup ne vous étonnez pas trop, on va voyager un peu partout dans le temps et l’espace. Enfin, si j’arrive à garder la motivation de monter un peu tous les soirs. Avec cette chaleur ce n’est pas évident de se caler devant le PC. L’année est relativement tranquille, c’est le moment de rattraper un peu le retard. Je n’ai pas de gros voyages de prévu. Bon il y a eu Saint Petersbourg mais ce n’était qu’un week-end. Je vais quand même me faire un petit road-trip en Andalousie fin septembre. Rien de bien fou par rapport à l’an dernier ;).

Bon pour fêter nos retrouvailles, voici ma dernière expédition, le château de Chenonceau.

 

 

L’Ermitage – Le palais d’hiver

BUILDING_HERMITAGE L’Ermitage
L’Ermitage est l’une des merveilles nationales du jeu Civilization V

Le palais d’hiver est l’un des bâtiments constituant le complexe du musée de l’Ermitage. Il s’agit d’un palais construit de 1754 à 1762 à la demande de la fille de Pierre le Grand, l’impératrice Elisabeth.  Catherine II y fera ajouter une dépendance pour y afficher des tableaux de grand peintre. Elle nommera cette dépendance Эрмитаж soit « Ermitage » en phonétique et directement issu du Français. De là viendra le nom du musée de l’Ermitage. Le palais sera totalement ravagé par les flammes en 1837. L’empereur Nicolas 1er ordonnera la reconstruction à l’identique du palais qui se terminera en 1839. Il ne subira plus de modification jusqu’à aujourd’hui, où ses façades baroques teintées d’un vert azure sont devenues la figure emblématique de l’Ermitage.

P1090785 retouché

Le complexe est aujourd’hui l’un des plus grand musée d’art du monde. Et même le plus grand en œuvres exposées avec 651 000 objets d’arts dont 16 900 peintures. En faire le tour est impossible en une journée. Le palais d’hiver compte à lui seul plus de 1000 pièces.

P1090833

Lire la suite

Saint-Pétersbourg

Fondée en 1703 par Pierre le Grand, la ville compte aujourd’hui plus de 5,2 millions d’habitants. C’est la deuxième ville du pays. Mais surtout la capitale culturelle. Je ne sais pas trop comment vous partager tout ça alors je vais juste poster quelques photos.. On a traversé la ville à pied hier et avant hier pour visiter un maximum. Mais on ne peut pas faire 50m sans tombé sur un truc. Cette ville est vraiment magnifique !

Place Lenin

Forteresse Pierre et Paul :

L’un des canaux construit à l’image d’Amsterdam :

Couvent Smolny :

Croiseur Aurore :

Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé :

Mosquée de Saint Pétersbourg :

Et aujourd’hui on a visité le musée de l’Ermitage. Je ferais un post une fois rentré je pense. C’était juste magnifique ! Le palais d’hiver est une merveille. C’est à voir absolument à tout prix !

Beta test

Nous sommes à la veille d’un nouveau départ \o/

Demain, je prend l’avion pour Saint-Pétersbourg en Russie. Ce sera donc la première fois que je vais mettre les pieds sur le sol Russe, mais je vais surtout enfin pouvoir découvrir cette ville magnifique que je rêve de voir depuis un moment déjà (tout comme Moscou à vrai dire). L’architecture y est si particulière …

Mais nous sommes en hiver ! Cela va me permettre de faire des photos magnifiques sous la neige. Mais la température du nord de la Russie va être un prix à payer. Il y fait en moyenne -10°c actuellement. Ce qui reste raisonnable à vrai dire.

Mais depuis lundi, il neige en région parisienne. Et hier, il est tombé assez de neige pour couvrir la ville d’un fabuleux manteau blanc. C’est l’occasion idéal pour tester mon matériel. Alors je suis allé faire une promenade dans ma ville, Bois d’Arcy.

Blog P1090288

Je n’ai finalement que très peu sorti l’appareil car il neigeait beaucoup et je ne voulais pas l’abîmer. J’espère qu’il ne neigera pas trop là-bas, que je puisse prendre des photos tranquillement. La neige c’est bien, mais quand elle est au sol, pas dans l’objectif.

blog_20180206_170047

J’espère tout de même qu’il ne neigera pas plus cette nuit. J’ai un aéroport à rejoindre moi :p.

Pour patienter jusqu’à demain, voici une petite vidéo de ma ville :

 

Une bonne revanche sur le Japon

Et ça y est, me voilà rentré à bon port dans mon petit chez moi douillet. Je ne vais pas vous mentir, ça fait du bien. Après plus de 10 jours de voyage et des nuits très courtes, la fatigue se fait vraiment sentir. On se surprend à rêver de son lit. Mais avec des souvenirs plein la tête. Je n’attendais pas grand chose de ce voyage. Sans grande connaissance du pays, je ne pensais pas être très dépaysé par rapport au Mexique. Mais j’ai été très agréablement surpris de découvrir un paysage atypique et absolument merveilleux. Sans parler du site Maya de Tikal. La claque ! Au final c’est plus beau que Chichen Itza. Ces pyramides colossales qui défient la jungle et offrent un panorama juste époustouflant… Et sans parler du levé de soleil sur la cime des arbres. Le grand roi des Mayas illuminant les ruines d’une teinte d’or… Clairement ces images resteront comme mes meilleurs souvenirs de voyage.

Mais autre surprise ! Et réponse au quizz. Nous n’avons pas vu que des cités Mayas et villages Espagnoles dans ce voyage. C’est surtout la nature qui s’est montrée dans son plus bel apparat. Et donc, il s’agit ici bien sûr de volcan !

Vous vous souvenez que malgré toutes nos tentatives, nous ne sommes pas parvenu à admirer les volcans du Japon dans de bonne condition. Le Mont Sakurajima s’est montré très timide derrière son voile de brume. Le Mont Aso ne nous a pas laisser l’approcher. Quant au Mont Fuji, il nous a simplement boudé tout le voyage.

Alors qu’ici :

Blog01
Volcan Atitlán

Blog02
Volcan Atitlán – Volcan San Pedro

Blog03
Volcan de Agua

Et le clou du spectacle :

Blog04

Blog05
Volcan de Fuego

Autant dire que le volcan du feu porte bien son nom. Il est l’un des volcans les plus actifs d’Amérique Centrale. Il enchaîne ainsi les petites éruptions depuis 2002. On peut en voir une toute les 10 minutes environs. Et une plus importante toutes les heures. Mais il n’y a rien de grave. La lave se solidifie immédiatement sur son cône, l’agrandissant de jour en jour alors qu’il culmine déjà à 3763 mètres d’altitude. Cependant, en 2012 puis en 2015, il a connu deux très fortes éruptions nécessitant l’évacuation de la ville de Palín. Mais sans grand dégât si ce n’est une couche de cendre et le risque de recevoir une roche sur la tête.

Blog06Volcan de Fuego – Volcan Acatenango

Je suis en train de préparer une vidéo prise de jour. Mais comme cela prend beaucoup de temps de correction d’image, elle ne sera prête que tard ce soir ou demain matin je pense. Surveillez Youtube ;).

 

Quizz

Désolé pas de post hier et aujourd’hui. On arrive à la fin du voyage alors j’étais bien fatigué hier. Et aujourd’hui il fallait qu’on fête notre de dernier soir, alors : 

On est donc de retour à Antigua. Aujourd’hui c’était juste une journée promenade en ville, mais je vous parlerais de la journée d’hier. En vidéo si possible car le lac Atitlan c’était juste un truc de ouf.

Donc demain, retour à Guatemala City pour  une dernière visite avant de prendre l’avion. 

Alors comme il va falloir être patient, voici un petit quizz.

Qu’est-ce qui méritait cette installation  ? 

Je n’ai pas encore ses photos et je n’avais pas mon trépied pour avoir d’aussis belles de nuit. Donc la réponse sera un peu moche. 

A bientôt  ! 

Pas de Chichi

Alors désolé mais je ne me souviens pas du tout du nom du village où on était aujourd’hui. Chichitruc … Chichicugunya… Chichiguacamole… J’sais plus. De toute façon le guide nous a dit qu’on pouvait l’appeler Chichi alors on prendra ça. On n’a pas fait grand chose, juste une visite du marché, de l’église et du cimetière. Mais je vous rassure, ils ne sont pas glauque ici.

Je n’ai pas beaucoup de temps et de Wifi donc je vais juste partager deux trois photos.

Et ce soir je dois dire qu’on est plutôt pas mal, au bord du lac Atitlán : 

Ils ont du rat  ? 

Bienvenudos au Honduras.

 C’est un peu moche, mais Honduras signifie « problèmes » en Espagnol. Est-ce qu’ils avaient prédits les problèmes actuels d’insécurité du pays  ? Non pas vraiment. L’Amérique centrale a été découverte lors de la quatrième expédition de Christophe COLOMB. Alors qu’elle naviguait au large des côtes de l’Honduras, la flotte va traverser des conditions météos atroces. Christophe C. décrit dans son journal de bord des vagues incroyables et des vents violents. Pensant à une condition normale ici, il écrira « problèmes » sur les cartes. Aujourd’hui on est presque sûr qu’il s’agissait d’un ouragan. Le phénomène était totalement inconnu pour les Européens à l’époque.

Après avoir été installé à l’hôtel, nous nous rendons au village pour dîner. Le centre est pavé mais sinon ce ne sont que des routes de terres. Il est 20h, il y a déjà beaucoup d’ambiance. Il y a beaucoup de bar. Il fait encore bon alors les terrasses sont ouvertes. Il y a d’ailleurs aussi beaucoup street food. C’est encore plus dépaysant qu’au Guatemala. Et non, on ne mange pas de rat. On a mangé du porc super bon  ! 

Ce samedi, après une bonne nuit à l’hôtel, nous nous rendons sur le site archéologique de Copan. Les premiers Mayas se sont installé ici en -1400. Mais à l’époque il n’y avait pas de construction. Ils vivaient dans des grottes puis des cahutes j’imagine. Les premiers édifices datent de 400 après JC. Le site sera totalement abandonné à la nature au 13 ème siècle. Ce ne sera alors qu’à partir de 1839 que les fouilles remettrons à jour l’une des plus grandes cités du monde Maya. Mais il n’y a pourtant aujourd’hui qu’environ 1km carré de rénové.

Vue sur le côté « privé » de la cité. La où se situait la résidence du roi : 

Vu sur le côté « publique » : 

A droite, couvert par une toile, on peu voir l’escalier majestueux que le roi empruntait pour descendre voir le peuple lors d’une cérémonie.

Un tout petit peu plus loin, vous avez reconnus le terrain de jeu de paume  ? Il est bien plus petit que celui que nous avons vu à Chichen Itza. Il présente aussi une autre différence. Et, oui, il n’y a pas d’anneau mais trois têtes de perroquet. Pour marquer, il suffit d’en toucher une. Les matchs duraient donc moins longtemps.

Encore plus loin on aperçoit l’agora. Comme sur le site de Teotihuacan, c’est depuis l’estrade que les discours populaires étaient prononcés.

Au centre de la place, on trouve une pierre taillée en forme de balle du jeu de paume. Pour jouer, il utilisaient une balle de caoutchouc de 4 kilos ! Cette pierre est en fait un autel de sacrifice. Et oui rappelez vous, le vainceur était sacrifié à l’issu d’un match. C’était un honneur pour lui. Le jeu représente un combat entre le ciel, la terre et le monde sous-terrain (le monde des morts, l’enfer en quelques sortes). Si la balle touchait le sol au centre du terrain, alors c’est l’enfer qui marquait. C’est pour celà que le meilleur joueur était sacrifié. Pour continuer son combat depuis l’outre monde.

Après la visite du site, on a parcouru un petit musée à l’entrée qui regroupe beaucoups de sculptures trouvées sur le site. Je ne vais pas en parler plus que ça. Car il commence a y avoir beaucoup de photo dans cet article et que c’est vraiment la galère à uploader tous les soirs. Et ça n’a pas grand intérêt. Mais une reproduction au centre me permet de vous rappeler que les édifices Mayas était lisses et peints. On ne voyait pas la pierre. Il faut imaginer tout ce qu’on a vu jusqu’à maintenant, ici comme au Mexique, dans des couleurs chatoyantes.

Autre particularité architecturale des sites Mayas, les pyramides sont construites de plusieurs couches. On avait vu au Mexique que les pyramides étaient agrandies à chaque cycle lunaire. On ne nous en a pas parlé ici. Je ne sais pas si c’était le cas. Mais ces surcouches forment des galeries sous-terraines. Il y a ainsi 4 km de galerie sur le site de Copan. Car la couche superieur ne touche pas l’inferieur. Elle forme comme un dôme protecteur. Il est possible d’en visiter une partie qui a été rénovée et sécurisée. Malheureusement ce n’était pas prévu dans notre programme. Ce que je regrette beaucoup. Mais j’ai quand même réussi à me faufiler dans l’entrée. Ce sont des galeries à peine plus larges que les épaules mais haut de 2m50 environ. Je n’ai pas pu aller jusqu’à une pyramide, mais j’ai surtout ressenti la chaleur étouffante dans ces couloirs. Celà ma immédiatement rappelé l’intérieur de la pyramide Egyptienne que j’avais visité. Vraiment dommage que je n’ai pas pu en voir plus.

Nous sommes actuellement retourné au Guatemala et sommes sur la route pour la capitale.

Quirigua

Bon, ça valait encore le coup de se lever ce matin : 

Après ce spectacle, nous reprenons le bateau. Cette fois pour longer la côte maritime et rejoindre Puerto Barrios où notre car nous attends.

Puis nous avalons la route jusqu’à Quirigua. Il s’agit d’un petit site Maya qui n’aurait pas grand intérêt après Tikal. Il n’y a pas beaucoup de construction. Mais c’est ici qu’ont été découvertes les plus grandes stèles Maya. Datant du 8ème siècle et atteignant jusqu’à 10 m de haut, ces gravures représentent les rois Maya. Il faut savoir qu’ils n’avaient pas découvert le fer. Pour sculpter, ils utilisaient de simples pierres de densité supérieur au grès. C’est donc impressionnant de voir le détail de leurs bas reliefs en sachant qu’ils n’avaient pas vraiment d’outils.

Alors que la population vivait presque nue, les rois etaient majestueusement vétus. Ils portaient beaucoups de bijoux en jade vert. La pierre la plus précieuse de leur civilisation. Dont d’énormes boucles d’oreilles qui avaient tendances à déformer les oreilles. Cette déformation est donc devenue un signe de noblesse. Ils portaient également une imposante coiffe en plume de Quetzal. Et cette coquetterie allait jusqu’à la dentition. Les rois avait un sourir vert en raison de l’incrustation de jade dans les dents  ! N’oubliez pas, ils n’avaient pas d’outils… Je ne sais pas si j’aurais voulu être roi  ; -).

Nous sommes maintenant en route pour le Honduras. Ils nous faut traverser la chaîne de montagne.