Fin du deuxième acte

Nous revoilà dans le Shinkansen. Fini la viré dans le centre, on part de Kyoto pour Tokyo. Je n’ai pas fais d’article sur Kyoto, je les ferais de la France avec les photos du bridge. Grosso modo on a fait les mêmes choses qu’il y a cinq ans. Le pavillon d’or, le Kiomuzu-Dera (mais sous échafaudage), le château Nijo. On a pu visiter l’intérieur de ce dernier cette fois (mais photos interdites). Et on a également fait le Fushimi Inari taisha, le temple aux dix-mille torii. Et celui-là on ne l’avait pas fait la dernière fois.

On a terminé notre dernier soir sous la pluie. Même si on a réussi à éviter le plus gros des averses dans le marché couvert. Après un bref passage dans le quartier de Gion, nous nous rendons quand même à un petit matsuri au bord de la rivière Kamo.

Là on n’a pas bien compris. Concours de lavage à la main  ?  Lavage traditionnel des bannières dans la rivière Kamo  ? On ne sait pas. Mais avec l’orage, le courant était violent. Ils galéraient les pauvres.

Facile d’allumer un barbecue au chalumeau.

Miss quelque chose était là.

 Conclusion de ce deuxième acte

Il fait chaud, très chaud. Ah je l’ai déjà dis  ? C’est moins humide que sur Kyushu. Donc un peu moins désagréable. On peut se réfugier à l’ombre. Mais il suffit d’une minute au soleil pour perde 2 litres en transpiration.

Sur les bons points, j’ai été très heureux de revoir Himeji, Nara et Kyoto qui sont magnifiques. Osaka est moins beau, mais on a adoré l’aquarium et le parc Universal.

Ça veut dire qu’il y a encore des mauvais points à part la chaleur  ? Malheureusement oui. Même en faisant abstraction des voleurs qui nous ont loué l’appartement à Osaka. C’est le monde. Clairement, il y a, à vu de nez, cinq fois plus de touriste qu’il y a cinq ans. Peut être même plus. Principalement des chinois. Pourtant c’était la même période. Du coup, le zen des temples vous oubliez direct. Non là c’était gare du Nord en heure de pointe. Je vous interdis formellement de partir au Japon en été, c’est de la merde  ! 

A bientôt depuis la capitale. J’espère que ce sera respirable  ; ). 

Une réponse à “Fin du deuxième acte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s