Fin du premier acte

Et voilà, on a rendu Titine ce matin. Elle va nous manquer. Non pas par ses performances (la boite auto Toyota c’est bien de la merde  : p). Mais parce que c’était quand même bien pratique pour les bagages.

C’est le moment de faire un petit bilan de cette première semaine qui est passé super vite.

Premier constat, il fait chaud  !  Mais vraiment beaucoup beaucoup beaucoup trop chaud  ! Jamais en dessous de 35° (sauf au Mt Aso), et souvent dans les 40° avec un taux d’humidité supérieur à 80 %. A peine on était dehors *pouf* on était gaugé de sueur. C’est extrêmement désagréable, et je pense que c’est ce qui a le plus gâché cette première partie. Oui, car, même si c’est super hein, celà va de soi, je n’ai pas encore retrouvé l’émerveillement d’il y a 5 ans. Si, j’ai bien aimé Beppu, mais sans plus. Il faut dire qu’on a eu pas mal d’échecs aussi. La plage qu’on avait repéré à l’avance, vers Akone, était moche et l’eau, trouble, était pleine de méduse. Du coup après s’être fait piqué on est resortie tout de suite. Le volcan de Kagoshima était dans la brume. Le château d’Osaka était en ruine. Le Mt Aso était inaccessible. La plage de Beppu était pleine de déchet  !  D’ailleurs j’ai trouvé que d’une manière générale c’est bien plus sale que dans mes souvenirs. On sort d’une location vers Beppu qu’on avait payé très cher pour son Onsen privé. Résultat, l’eau était froide … On n’y a pas mis les pieds.

Nan franchement, on a eu beaucoup de déception sur cette première semaine. 

À l’inverse, on a eu la bonne surprise de ne pas avoir de bouchon sur les routes. Du coup, on mettait moins de temps que prevu pour faire les trajets. C’est d’ailleurs toujourd agreable de conduire au Japon. Les gens ne klaxon pas. Et je n’ai pas de problème pour conduire à gauche. Par contre, les autoroutes et les parkings sont toujours aussi cher. Mais ça, on le savait.

Enfin bref, passons à la suite.

Ayant rendu la voiture, nous voici actuellement dans le Shinkansen de Fukuoka vers Himeji.

On a pris nos Ekibentos avant de prendre le train. Il y en a dans toutes les gares et uniquement les gares. Et les recettes proposées sont différentes dans chaque gare suivant les spécialités de la ville.

Il y a le nom de la gare sur la boîte. Hakata Station.

Bon par contre on a le temps de le bouffer ce plateau  ! On a encore eu un fail en prenant les tickets. La nana nous proposait un départ à midi 45. Il était déjà plus de 30, on ne voulait pas courir dans cette gare qu’on ne connaissait pas. Alors on lui a demandé s’il y en avait un après. Et elle nous propose donc naturellement 13h06. Donc nous ça nous va très bien lui dit-on. « Ok, vous arriverez à 17h30 » et elle part éditer les billets. *cerveau qui tourne : 17h30*. « Wait  ! « . Trop tard elle ne m’entend plus et revient avec les billets. Donc nous voilà dans un putain de Shinkansen qui va mettre 4 heures pour aller à Himeji parcequ’il s’arrête dans TOUTES les villes  : (. Voilà comment perdre deux heures et foutre en l’air le planning de ce soir. Enfin, tant pis, on va faire avec.

2 réponses à “Fin du premier acte

  1. Oh oh je sens comme un petit coup de blues😦Moi je continue à voyager sans la chaleur et autres misères en apprenant toujours un peu plus sur ce pays incroyable. Alors merci😊

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s