Point sur la situation

Nous sommes en ce moment prêt de Nagano, dans une sorte de Ryokan (hôtel traditionnel, un peu comme les gîtes de France).
J’ai deux jours de retard sur la publication des articles , mais on fait trop de truc par jour 😉
Ces deux derniers jours ont été plus cool, on a pu profiter au max des Onsen (bain publique à partir d’une source naturellement chaude).
Un pur bonheur.
Mais là il est bientôt 1h et on se lève encore à 7h.
Je ne peux donc pas encore rattraper le retard.

On a encore fini au Onsen de l’hôtel avec un bon Sake. Maintenant il faut dormir.

Derp mode on – agence toutes looses à la rescousse

Hier nous voulions voir un festival d’été à Gifu, dans les montagnes au sud de Nagano. Là on peut dire que ça a été festival. L’autoroute de montagne trace tout droit. Si on croise une montagne, on passe un tunnel, une vallée, un pont. Alors que l’on approche de notre destination. Les surprises commencent. Il fait beau pour l’instant. On passe un tunnel, pouf, il fait gris. Un deuxième tunnel, pouf, il pleut. Un dernier tunnel, et BIM ! Un putain de mur d’eau dans notre gueule. Il pleut vraiment averse … super.

On arrive à l’hôtel. C’était le fameux à trente borne de notre fête et qui n’avait plus qu’une chambre de libre. Une chambre de 3 … Arnaud commence par faire la gaffe de dire qu’on est 4. Bon de toute façon personne ne parle anglais dans l’hôtel. On monte pour découvrir trois petits lits. Ça va être chaud de dormir à quatre.

Bon on reprend la voiture, oh ben tient, il n’y a plus d’essence dedans. On a tout cramer dans la montagne. On doit pouvoir faire 20 bornes, pas plus. On demande au gars de l’hôtel où trouver de l’essence, toujours le même bordel pour se faire comprendre. On se rend donc à la pompe que le type a fini par nous indiquer … fermé. On regarde le GPS, la seule pompe dont on peux être sûr qu’elle soit ouverte, c’est celle de l’autoroute. Elle est à 18 bornes, et on n’est pas sûr qu’elle soit du bon côté…

Donc …

Grosse averse alors que le festival c’est dans la rue.
Pas assez d’essence pour y aller.
Que 3 places pour dormir.
Comment tout cela va se finir ? Lire la suite