On s’éloigne

Allez, on ne perd pas le rythme de deux voyages par an. Dès demain mercredi 18 Septembre, c’est parti pour une toute nouvelle destination. Et pas des moindres, la plus éloignée que je n’ai jamais faite, aux portes de l’Océanie. Demain, je pars donc pour Bali en Indonésie. Avec mon pote Stephan on a prévu un tour de l’île ainsi qu’un passage sur Lombok à l’Est. L’occasion donc de découvrir les paysages somptueux de ces îles façonnées par les volcans.

Pour ce voyage et pour la première fois en dix an, et oui, j’ai décidé de partir en sac-à-dos.  Cela ne va pas changer grand chose à mes road trips précédents. Mais c’est vrai que j’en avais marre de me trimbaler la grosse valise d’hôtel en hôtel. D’autant que dans ces pays, il n’y a pas toujours de trottoir et c’est donc très compliqué de faire rouler la valise. Je me suis donc procuré un sac-à-dos Forclaz de Décathlon. Ce n’est pas un sac de randonnée. C’est bien un sac de voyage. Ils en font de plus en plus et c’est génial. La particularité ? C’est de pouvoir s’éventrer comme une valise. On peut donc atteindre tout ce que l’on veut et ranger comme à l’habitude.

J’adore déjà ce sac. Il est très bien fait et robuste. Et il n’y a pas 36 milliards de sangle comme sur un sac de randonnée. C’est bien les sangles mais c’est moche et j’ai toujours peur que ça se prennent dans les tapis roulants dans les aéroports. On dirait pas comme ça (et c’est ça que j’aime bien) mais c’est un sac de 60 litres ! De quoi largement prendre tout ce dont on a besoin. D’autant que je pars toujours avec mon sac-à-dos de cabine qui contient tous les appareils électroniques. Et oui, je ne mets pas d’objet de valeur en soute et en plus, les batteries y sont interdite.

Deux gros sacs à dos c’est bien mais parfois c’est trop. Alors tant que j’étais à Décathlon, j’ai aussi pris ce petit truc génial :

De quoi partir à la plage avec le strict minimum. Et ça ne prend pas de place du tout dans les valises.

Voilà voilà !

Alors à bientôt pour ce nouveau périple que je vous partagerais, bien-sûr, autant que faire se peut.

2 réponses à “On s’éloigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s