Corinthe et Epidaure

Bon ben hier c’était pas le pire c’est sur. Est ce que aujourd’hui c’était la galère ? Un peu … 😉

9h du mat, il est déjà tard l’air de rien. C’est l’heure du petit dej. Comme on a pris l’habitude de dire, mangeons tant qu’on peut, on ne sait pas quand on remangeara.
Nous voilà bien gavé. Il est temps de chercher une voiture. L’hôtesse nous indique une direction pour un loueur lambda. Ouf, sur Internet on avait un doute sur la proximité de loueur. En le cherchant nous tombons sur Hertz et décidons d’aller voir. Le gars est super sympa et nous propose une SEAT Toledo. Le coffre est grand, c’est ce qu’il nous faut. Au moins, on n’aura pas cherché trois ans pour prendre une voiture à un loueur bizarre. Le loueur nous demande par curiosité où nous allons. Ben on ne sait pas vraiment en fait. Il nous offre alors une carte en nous indiquant des points d’intérêt sur la boucle grossière que nous avions faite. Et nous donne des conseils sur les routes à emprunter. C’est bien sympa de sa part, nous avons maintenant une base sur quoi travailler.

DSC01401

En attendant qu’il prépare la voiture nous consultons Internet pour repérer un hôtel prêt de Corinthe. Le soucis c’est que l’adresse qui est donnée n’est jamais complète. On se retrouve avec des destinations très approximatives dans le GPS. Bon, on se laisse encore le choix, on ne réserve pas.
Allez hop, direction plein Ouest.

Nous arrivons sur Corinthe, ou presque, on ne sait pas trop. Ce qui est sûr c’est qu’il n’y a pas d’hôtel là où le GPS nous mène. Nous continuons donc le long de la mer sans grand succès, mais nous apercevons en face des hôtels qui pourraient correspondre à la photo. Nous faisons donc demi tour. On traverse le canal et arrivons dans une partie plus vivante de la ville. Nous continuons jusqu’à se retrouver bien trop haut pour encore croiser des hôtels, nous n’avons pourtant pas vu le notre. Bon, on abandonne pour l’instant et décidons d’aller voir le canal de plus près.

Tri-selfie au dessus du canal

DSC01418

Le canal a été creusé de 1882 à 1893 pour relier la mer lonienne à la mer égée

DSC01420Les ponts des deux extrémités peuvent s’immerger pour laisser passer les bateaux

DSC01429

Après ça nous ne savons pas du tout quoi faire. On se pose donc à un bar pour obtenir du wifi et chercher des activités. Mais visiblement il n’y a rien d’intéressant dans le coin. Tant pis, on abandonne Corinthe et l’hôtel que nous n’avions de toute façon pas réservé. On décide de visiter le Théâtre de Epidaure plus au Sud, puis de dormir à Nauplie sur la côte.

C’est partie pour les petites routes de campagne. Oh tiens, l’hôtel que nous cherchions depuis une plombe ! C’est maintenant qu’on s’en cogne qu’on le trouve.

Nous approchons de notre destination, les panneaux indiquent Ancient Theater. Nous nous embarquons dans des petites routes avant de se retrouver face à la mer dans un petit village étroit… Bon demi tour, on a du rater quelque chose. Non, on tourne en rond avec leurs panneaux ! On va se fier au GPS. Nous arrivons enfin sur un site archéologique. Mais nous découvrons vite que ce théâtre là est bien ridicule par rapport à celui de Epidaure.

DSC01432Est-ce qu’il faut marcher pour découvrir le grand ? On préfère se renseigner avant.

DSC01433

Mais ce panneau n’indique rien du tout, même pas où on est, et le couple de touriste que nous croisons est tout aussi pommé.

Bon reprenons la carte satellite. Si on a confondu le petit sur une vue arienne on devrait facilement trouver le gros. Après un bon moment de recherche, bingo ! Il n’est pas du tout là ! haha !

Nous reprenons donc la voiture et arrivons enfin à bon port. Mais il est maintenant 18h45 ! Espérons que ça ne ferme pas. ouf, le site est ouvert jusqu’à 20h.

Ce Théâtre, construit en 330 av. J.-C., est en parfait état et offre toujours une acoustique impressionnante. On entends parfaitement les gens parler même du haut des tribunes.

DSC01471

DSC01445

DSC01448

DSC01449

Ce site présentait un grand complexe sportif

DSC01503

Et quelques vestiges de la ville ont été restaurés

DSC01497

Bon il est bientôt 20h et il fait déjà nuit. Il est temps de repartir.

A ben tiens ! Les gardiens eux se sont déjà barré nous laissant enfermé dedans …

DSC01532

DSC01534Ouf, on a fini par trouver un portail qui n’était pas cadenassé -_-

Bon, la journée n’est pas fini, nous nous rendons maintenant à Tolo au sud de Nafpli.

Arrivé sur place nous découvrons une petite ville balnéaire pleine de touriste et encore bien vivante. Nous longeons la mer à la recherche de notre Hôtel … mais on ne le trouve pas …

Allez hop demi tour. Et merde c’était sens unique. Re-demi-tour … on va essayer de faire une boucle et on s’engage dans une côte très très très over mega supra abrupte ! Heureusement, la Seat parviens à grimper comme une alpiniste. En haut on trouve le panneau de l’hôtel qui pointe là où on était. Mais on ne le trouve toujours pas ! On décide alors de garer la voiture et de chercher à pied. Bingo on trouve enfin son enseigne, nous avions tourné juste à côté tout à l’heure, sans le voir.

Bon, pendant  que Jérémie part chercher la voiture, je vais faire le check-in.

« Bonjour, j’ai une réservation pour ce soir »

O_O <== Gros yeux de merlan frit de l’hôtesse d’accueil

« Vous avez réservé comment ? »

Ok, ça pu du cul cette question, quelque chose ne va pas.

Ils n’ont pas reçu notre putain de réservation à temps, ils n’ont plus de chambre. Elle appelle ses collègues d’un autre hôtel de la chaine et m’annonce qu’ils ont une chambre pour nous.

Une heure de recherche pour un hôtel complet … 😥

Arrivé à l’hôtel suivant le gars nous propose une chambre, qui visiblement n’aurait pas dû être louée ce soir (ça pu l’humidité à cause d’un petit souci de frigo), pour seulement 50€ en liquide et on en parle plus.

Notre balcon donne sur la rue principale, juste derrière c’est la mer

DSC01538

Quelle journée de fou !!! On a passé le plus clair de notre temps à chercher des trucs, on se retrouve enfermé dans des ruines et on a pas de réservation.

Pour se réconforter nous trouvons un restaurant sur la plage. Nous mangeons à tout juste 2m de l’eau. C’est super agréable.

Nous avons alors commandé une deuxième tourné de pinte pour profiter de l’ambiance après le repas. Le patron viens nous voir et nous indique qu’il ferme. Mais pas de souci ! On peut rester là pour finir nos bières nous dit-il.

Nous voila donc sur notre plage, dans le noir, et plus personne aux alentours. Pépouse

2 réponses à “Corinthe et Epidaure

Répondre à Brigitte Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s